日本語レッスン n°9

Pour cette semaine spéciale de vente du Hoodie du club (voir détails ici), un peu de vocabulaire vestimentaire.

Pour un sweatshirt à capuche (Hoodie ou Hoody en anglais) on utilise généralement le terme パーカー.

Le terme パーカー, qui se pronnonce paakaa, est un terme générique pour les vestes à capuche. Il a été emprunté au russe, à partir d’un mot samoyède, парка, désignant une peau d’animal. C’est le même mot qui inspiré le mot parka en français. パーカー désigne maintenant principalement les sweatshirts à capuche.

Pour un sweatshirt sans capuche, on utilise plutot les termes スウェットシャツ (suuwettoshatsu) ou セーター (seetaa) tous deux provenant de l’anglais (sweatshirt ou sweater). Un autre terme employé est トレーナー (toreenaa)  qui provient du mot trainer.

日本語レッスン n°8

Compter en japonais :

1 ichi 一 
2 ni 二 
3 san 
4 shi ou yon 四 
5 go 五 
6 roku 六 
shichi ou nana 七 
8 hachi 八 
9 kyu 九 
10 ju 十 

Attention, il s’agit de compteurs génériques, utilisés pour compter de façon abstraite.

 

En japonais, lorsqu’on compte des objets précis, les compteurs changent en fonction de la forme ou de la fonction de l’objet, voir par exemple cette vidéo.

 

日本語レッスン n°7

En aïkido il y a  3 formes de travail :
     Tachi waza – 立ち技 : Uke et Tori sont tous les deux debout
     Suwari waza – 座り技 : Uke et Tori sont en seiza
     Hanmi handachi waza – 半身半立技 : Uke est debout et Tori est en seiza

(pour un petit rappel sur uke et tori, voir 日本語レッスン n°4)

Seiza – 正坐 désigne la façon traditionnelle de s’assoir au Japon : il faut s’agenouiller sur le sol en pliant ses jambes en dessous de ses cuisses, tout en reposant les fesses sur les talons.  Cette position est prise par les aikidokas lorsque que le sensei – 先生 donne une explication ou lors du salut.

Shikkō – 膝行 est le fait de se déplacer en restant à genoux. Pour effectuer cette marche à genoux, les talons sont gardés l’un près de l’autre et le corps doit bouger d’un bloc.

日本語レッスン n°6

Le port du hakama – 袴 symbolise la transmission du code du bushido – 武士道 et n’est pas la matérialisation d’un grade. Il est autorisé par le professeur quand celui-ci constate que l’élève a « franchi » une étape dans la pratique (généralement à partir de 2ème ou 1er Kyu) .
Il symbolise le respect du code du budo – 武道 dans l’attitude des Samouraïs au combat qui respectaient 7 vertus : 
  • jin = bienvaillance / générosité
  • rei = étiquette / courtoisie 
  • chi = intelligence / sagesse
  • shin = sincérité 
  • chu = loyauté 
  • koh = piété 
  • gi = honneur / justice 
 
Les 7 plis que comporte le hakama, 5 sur la partie avant et 2 sur l’arrière, sont la matérialisation de ce code. Le passer et le porter engagent donc celui qui le porte au respect de ces valeurs tant sur le tapis que dans la vie quotidienne. 
 

日本語レッスン n°5

Un tai sabaki (体捌き) est un déplacement qui désigne dans divers arts matiaux (judo, karaté, jujitsu…) le fait de sortir de la ligne d’attaque, de rentrer dans l’attaque ou de désiquilibrer le partenaire. En aikido, le tai sabaki renvoi à l’irimi tenkan.

Irimi (入り身) désigne un pas en avant, qui permet d’entrer droit sur uke tout en l’esquivant et commençant à le déséquilibrer.

Tenkan (転換) désigne un déplacement en pivot autour du pied avant, qui permet à tori de s’effacer et de laisse passer uke.

En résumé, un tai sabaki est un pas en avant, puis un pivot sur la jambe avant.